Ciné-Club

Prochaine séance

Le premier long métrage bien perché d’un acteur-réalisateur talentueux.

Thunder Road, de Jim Cummings – 1H31

L’histoire de Jimmy Arnaud, un policier texan qui essaie tant bien que mal d’élever sa fille. Le portrait tragi-comique d’une figure d’une Amérique vacillante.

Ce qu’en pense Première : Faut-il rire ou pleurer devant sa grotesque pantomime ? Toujours sur la brèche entre drame et burlesque, le film va faire de cette hésitation sa nature profonde, son combustible tragi-comique. Cummings incarne lui-même ce flic en roue libre et ce n’est pas anodin : son jeu d’acteur débutant sonne à moitié faux, son regard se faisant étrangement rieur dans les scènes dramatiques et mélancolique quand tout porte à sourire. (Eric Verney, 11/09/2018)

Ce qu’en pense Télérama : Dans la superbe chanson de Bruce Springsteen qui donne son titre au film, et dont le héros aime citer les paroles comme des mantras, il est question d’une « ville pleine de perdants » qu’il faut « fuir pour gagner ». Acte de courage dont est bien incapable un flic texan borderline, dont le monde s’écroule à la mort de sa mère. Accablé par le deuil, son divorce, l’éducation de sa fille et son boulot ­auquel il se consacre corps et âme, Jimmy pète littéralement les plombs… Portée à bout de bras par Jim Cummings, acteur prodigieux, mais aussi réalisateur, scénariste et producteur, cette chronique réussit à garder intactes, pendant une heure et demie, la tension et la folie du plan-séquence d’anthologie qui ouvre le film. (Jérémy Couston)

Ce qu’en pense Libération : Sous l’uniforme strict et viriliste, un être se débat, à la posture bien plus chiffonnée qu’il n’y paraît, comme lancé par une énorme glissade sur verglas qui empêcherait toute forme de redressement total, bientôt aggravée d’autres bourdes, qui effritent, peu à peu, la réputation de l’officier. A la faveur d’un mot de trop ou un juron encore, Jim semble d’autant plus déraper, dériver, les choses et les êtres lui échappent. (Jérémy Piette, 11/09/2018)

Séance au cinéma municipal Les Variétés de Bellegarde

. jeudi 4 octobre à 20h30
. samedi 6 octobre à 18h00
. dimanche 7 octobre à 15h00
. mardi 9 octobre à 20h30

Abonnez-vous à la newsletter du Ciné-Club

Retrouver le Ciné-Club ActiVals sur les réseaux sociaux
Objectif du Ciné-Club: Les participants du Ciné-Club ont pour objectif la sélection et la diffusion d’une offre cinématographique complémentaire à celle diffusée par le cinéma Les Variétés de Bellegarde, et l’organisation des séances correspondantes. Ainsi sur l’ensemble de l’année scolaire sont organisées :

  • La diffusion d’une douzaine de films uniques (3 séances par film)
  • Trois semaines thématiques au cours desquelles sont diffusés 4 films (2 séances par film)
Qui sommes-nous? Les participants du Ciné-Club sont des cinéphiles de milieux, âges et sensibilités divers mais qui ont en commun un amour et un attachement au cinéma en tant qu’art. Très au fait de l’actualité cinématographique, les participants se réunissent deux fois par mois pour discuter de l’actualité du cinéma. De ces discussions passionnées est établie une sélection de films éclectiques d’Art et Essai, de films de genre, d’auteurs reconnus mais aussi parfois méconnus du grand public.